Projet Mali – 2013

J’ai effectué un stage de plusieurs mois avec le designer Cheick Diallo. Son travail sur le tressage, est en lien avec mes recherches personnel. Cette rencontre m’a permis de découvrir le Mali, à ses cotés j’ai pu rencontrer des artisans avec lequel il travaille. La réutilisation des savoirs faire maliens est au cœur de son travail. Au sain des ateliers Maliens, il faut s’adapter, puiser dans le savoir-faire individuel et collectif pour créer un objet innovant. Ce va et vient constant entre l’usage, la fonction première et la recherche pour arriver au résultat souhaité est le moteur de son travail. Son activité est indissociable à un engagement « humain ».

Pour ce projet, je me suis intéressée à un objet du quotidien du Mali : le fourneau à thé. Le moment du thé au Mali est un moment important de partage, de cohésion social et de rencontre. Il existe différentes formes de fourneau à thé : un fourneau en métal en forme de trapèze avec une fenêtre et un fourneau tissé avec des fils de métal récupérés dans les pneus de voitures importées au Mali. Il y a transfert de la technique de vannerie sur un nouveau support, tressage d’aspect simple, avec seulement deux outils : une pince coupante et un couteau pour enlever l’excédent de plastique. L’astuce et la dextérité de l’artisan sont primordiales. Avec cette technique j’ai conçu des lampes au sol.